Les pratiques de l'éducation citoyenne mondiale

L’éducation à la citoyenneté mondiale a émané du besoin exprimé par les praticiens du réseau de la Semaine de l’éducation à la citoyenneté mondiale du Centre Nord Sud (CNS), de disposer d’un instrument commun, façonné à la lumière de l’expérience acquise par le réseau et d’autres partenaires, qui pourrait aider les éducateurs à comprendre et à mener à bien des initiatives en matière d’éducation à la citoyenneté mondiale.

Des vacances scolaires au profit d’une action humanitaire

Le Conseil Municipal des Enfants de Chilly-Mazarin a profité des vacances scolaires de la Toussaint pour participer à une aventure humanitaire au profit de l’UNICEF. Alors que certains profitent des vacances pour partir, se reposer ou encore jouer entre copains, les enfants du CME de Chilly-Mazarin ont opté pour une action solidaire. 

 

Avec l’accueil de loisirs Les Temps Modernes, les enfants ont participé à la création de poupées de chiffon nommées « poupées frimousses ». Lors de la conception d’une poupée, l’enfant lui donne une identité et symbolise un enfant du monde. Cette activité manuelle et créative est l’occasion de sensibiliser les élèves aux droits fondamentaux de l’enfant et au travail mené par l’UNICEF.

 

Elisabeth Jean, en charge du programme « Frimousses des Ecoles » est devenu bénévole à l’UNICEF par vocation « j’ai voulu travailler pour les enfants du monde, pour faire avancer l’humanité. ». En effet, de nombreux pays n'ouvrent pas gratuitement le droit à l'enregistrement lors de la naissance d'un enfant. Une situation complexe qui touche pour près d'un tiers des nouveaux-nés ivoiriens et qui a touché Pedro Capitao, conseiller municipal à Chilly-Mazarin et membre délégué Civica Essonne "la vente permettra de faire un don à l'UNICEF afin d'aider à l'enregistrement des naissances en Côte d'Ivoire. Ainsi des enfants pourront avoir une identité et accéder à l'éducation et à la santé comme tout citoyen. C'est une fierté pour notre commune et ses habitants."

 

Les jeunes élus ont profité du marché de Noël de Chilly-Mazarin, le samedi 25 et dimanche 26 novembre 2017 pour permettre aux Chiroquois d’adopter leurs poupées frimousses et de récolter les fonds.

RALLYE CAP FEMINA, une action humanitaire

Marie-Thérèse Sauter, Adjointe au Maire de La Chapelle Saint Mesmin et membre de Civica- déléguée Civica Loiret participe au Cap Femina Aventure avec sa co-équipière Emmanuelle Pelletier à bord de leur 4x4 arborant le logo de Civica.

 

 

 

L’association Civica a décidé de soutenir cette action humanitaire et solidaire, qui touche non seulement l’éducation mais aussi la citoyenneté internationale. De par leur initiative, leur motivation et leur enthousiasme, Civica est fière d’accompagner ses deux courageuse pilotes « Team Ladies Land ».

 

Qu’est ce que c’est ?
Le Cap Fémina Aventure est le raid solidaire 100 % féminin au Maroc organisé par l’agence Maïenga, organisatrice du Rallye Aïcha des Gazelles depuis 1990. 

 

Le Cap Fémina Aventure c’est :
- 12 jours hors du commun
6 étapes sportives au road-book entre pistes et dunes
3 Rencontres avec les populations du désert
2 Actions Solidaires
1 arrivée à Marrakech
50 organisateurs mobilisés

 

Retour sur une des étapes solidaires importantes : De la couleur dans la vie des élèves d’El Fida.


Les Cap Fées avaient rendez-vous à l’école d’El Fida pour un grand moment de solidarité, de partage et d’émotions. Les équipages ont tout d’abord rassemblé leurs dons avant de former une chaîne humaine jusqu’à une classe, où  ils seront triés avant d’être distribués, aux enfants, bien sûr, mais aussi à des associations et aux nomades de la région.

 

Vêtements, chaussures, livres, stylos, cahiers et même des accessoires de foot… Les Cap’Fées ont été très généreuses. Les équipages passent ensuite à la peinture de l’école “On va leur apporter de la couleur”, se réjouit une des participante, “faire une telle action dans une école c’est un geste très fort. On est tous des enfants du monde et il faut tendre la main aux autres“, explique sa partenaire.

 

Chaque équipage se voit attribuer une couleur qu’il doit appliquer sur les murs intérieurs et extérieurs des classes. Les ateliers se déroulent dans la bonne humeur, certaines Cap’Fées chantent tout en peignant. Après plus deux heures de travail acharné sous un soleil de plomb, l’école est terminée d’être repeinte. “C’est très beau, très coloré. ça valait le coup de suer. On attend maintenant avec impatience de montrer aux enfants”, raconte une des Cap’fées.

D’ailleurs, les enfants se pressent devant les grilles pour découvrir le visage de leur nouvelle école. Certains ont revêtu leurs plus beaux habits de fête pour l’occasion.

 

Brahim Elamraoui, professeur de français à l’école d’El Fida, n’en revient pas. Depuis 22 ans qu’il y travaille, l’école n’avait jamais eu la moindre rénovation alors forcément, c’est une satisfaction. “ça va changer l’esprit de l’école et pousser nos élèves à l’entretenir“, note l’enseignant.  Fatima, 11 ans, semble également ravie. “C’est une très belle école”, se réjouit la petite fille, des étoiles dans les yeux. Très heureuse et reconnaissante, la fillette a tenu à écrire un petit discours en français pour remercier les Cap’Fées, une nouvelle fois très émue. 

Des jeunes européens se rassemblent en République Tchèque 

L'association Agora International a participé au  16ème Rassemblement des Jeunes Européens, Européan Youth Meeting, à Klimkovice en République Tchèque. La ville de Sainte-Geneviève-des-Bois (Essonne) était représentée par 10 jeunes de 14 à 17 ans, licenciés du club sportif SGS Rugby, accompagnés par 2 adultes et 2 élues, dont Madame Maria De Carlos Jesus, adjointe au Maire en charge des relations internationales et membre de Civica - déléguée Civica Essonne.

 

Du 18 au 22 juillet 2017, 7 pays d'Europe ont participé à cet événement (France, Espagne, république Tchèque, Portugal, Allemagne (2 délégations), Autriche, Pologne). 

 

Ce rassemblement consiste tous les ans à réunir les villes jumelées dans un pays différent pour que les jeunes européens puissent se rencontrer par le biais d’activités culturelles, sportif... Depuis 2002, ces rencontres ont créé des liens forts entre les villes, et permettent aux jeunes, qui feront l'Europe de demain, de se rencontrer et de communiquer. 

 

Durant cinq jours, les jeunes vivent en communauté, dans un même lieu et pratiquent les mêmes activités. Ce projet leur permet donc d'échanger et partager leur propre culture avec celle de leurs voisins européens.

Pour clôturer le séjour, chaque délégation offre un spectacle sur le thème de son choix, et le présente à tout le monde lors d'un dîner de gala (à l’initiative du pays accueillant).

Civica invitée à l'UNESCO le 04 Mai 2017

Civica invitée à l’exposition “Le Portugal et l’UNESCO: Connaître, protéger et partager ».

La membre du Bureau et Maire-Adjointe de la Queue-en-brie, Ana de Almeida a participé à cette événement  culturel de coopération internationale vers l'éducation, la science et la culture, en représentant Civica.

 

Rencontre des femmes élues locales au Portugal

Invitée par le Président de l’ANAFRE (Associations des communes), Monsieur Pedro Cegonho et le Vice-président, Monsieur Armando Vieira, Civica a participé à la deuxième rencontre des femmes élues locales le 29 avril 2017 à Oeiras (Portugal).

 

Sandra de Pina Moniz, élu et membre de Civica s’est rendue sur place afin de représenter Civica.

«  Cette journée à été très enrichissante, cela a permis d'avoir un regard sur la façon de faire et le positionnement de la femme en politique au Portugal. Il y a eu de belles interventions dont Elisabete Matos, membre du Conseil d’Administration de l’ANAFRE, qui a fait un discours sur la femme extraordinaire et très émouvant. »

 

La journée s’est organisée à travers des interventions faites par des femmes, des femmes députés, ou coordinatrices, membre de conseil d’administration, présidentes de paroisses ou de communes. « La participation citoyenne et politique des femmes » fut abordé dans un premier temps puis suivi par « la femme au pouvoir local démocratique » avec pour chacun un temps d’échange. Sandra de Pina Moniz a pu constater la forte présence féminine confirmant l’intérêt et l’importance de cet événement, l’objectif pour la prochaine rencontre est que les femmes soient plus nombreuses encore.

 

Le Président de la République Portugaise était aussi présent, il a exprimé son souhait de voir des femmes présider les associations nationales de paroisses, les municipalités et voir beaucoup plus d’entre elles dans de grandes fonctions politiques. Selon lui, la participation citoyenne des femmes doit être plus importante.

 

Sandra de Pina Moniz est intervenu sur l’importance du rôle des femmes dans la participation  citoyenne et a aussi évoqué la parité existante dans l’association Civica qui place l’homme et la femme au même rang. L’intervention a été très appréciée par toute la salle d’autant plus qu'en France la place de la femme a été "réglée" par décret de loi sur la parité, un point sur lequel le Portugal aimerait pouvoir avoir le même discours à l’avenir.

 

La représentante de Civica, Sandra de Pina Moniz a également pu saluer le Président de la République Portugaise, Marcelo Rebelo de Sousa, déjà rencontré lors du voyage d’étude Civica 2016 et apprécié son implication sur le sujet. 

 

Le Président de Civica a reçu le Cap Vert

Le jeudi 9 février 2017, Monsieur Paulo Marques a reçu le Maire de Santa Catarina, Monsieur José Alves Fernandes de l'Île de Santiago de l'archipel Capverdien à la Mairie d’Aulnay-Sous-Bois pour l’éducation citoyenne mondiale.

 

Ensemble ils ont pu échanger sur l’éducation citoyenne notamment pour les plus jeunes.

 

La délégation Civica Brésil et ses projets d'éducation citoyenne 

Civica a reçu une délégation brésilienne et le délégué de Civica Mundi (Civica dans le monde), l'avocat luso-brésilien, Eduardo Carreira au Sénat le mardi 3 janvier 2017 en présence du Président, Paulo Marques et des élu(e)s. 


Les différentes problématiques ont pu être évoquées tels que la situation politique au Brésil impactant inévitablement sur l’éducation. La réforme du Président Brésilien, Michel Temer, sur l’éducation à fait naitre une vague de participation citoyenne et notamment des premiers impliqués : La Jeunesse.

 

Il à été acté par Civica et son représentant au Brésil d’identifier les besoins pour venir en aide à certains projets d’éducation citoyenne et permettre d’améliorer le quotidien scolaire de quelques jeunes du Sud Brésilien Gaucho.

 

A la rencontre des enfants de l'orphelinat "Arc en Ciel" au Bénin

Sandra Moniz, membre de Civica et élue déléguée à la vie locale à La Verrière est également Présidente de l’association « Les enfants du petit pays »est partie à la rencontre des enfants de l’orphelinat « Arc en Ciel » au Bénin durant le mois de Février accompagné du Vice-président de l’association. C’est dans une démarche humanitaire et avec une volonté immuable que cette élue des Yvelines souhaite aider les enfants dans l’éducation. Avec des débuts au Togo, au Cap vert et la réussite de  ses actions, c’est tout naturellement qu’ils ont opté pour le Bénin en ce début 2017.

 

Ils soutiennent l’orphelinat sur tous les champs, l'éducation, le quotidien mais aussi celui de la santé. Ils collectent durant l’année des livres, des vêtements, des chaussures mais aussi des jouets enfin tout ceux qui peut servir au bien-être d'un enfant et ils  les envoient en passant par une ONG.

 

Leur objectif est d’organiser des événements afin de collecter des fonds, de faire connaitre leur association et ses missions et de compter sur la présence de bénévoles pour des actions ponctuel ou bien permanent 

 

Cette visite a permit à l’association de venir à la rencontre des enfants, de partager avec eux leur quotidien et leur espace de vie et de concrétiser les efforts menés à distance.

 

Ils ont également le souhait de rénover l'infirmerie afin que les enfants punissent être mieux pris en charge en terme de soins. Suivra la mise en place d'une bibliothèque puis une salle informatique.

La ville de Cascais s'engage après sa rencontre avec Civica

Après avoir rencontré Civica en octobre 2016, la municipalité de Cascais au Portugal a décidé de lancer un projet de participation citoyenne à destination des élèves de CM2.

Mis en oeuvre dans quatre écoles et regroupant 20 élèves de la 7eme année (équivalent du CM2), le projet pilote lancé par la municipalité a vocation à initier les enfants à la construction des règles d'un budget participatif « junior » ( Orçamento Participativo). 

 

Encadrée par l'association InLoco et son président Nelson Dias qui se réjouit de voir ces élèves « prendre en main ce processus citoyen », 

 

Le voyage d'étude de Civica aura donc crée des vocations au Portugal ! Cette démarche, qui donne la parole et la possibilité pour les enfants de prendre de réelles décisions est un véritable motif de satisfaction pour l'association qui soutient la municipalité dans cette voie. Les jeunes, au cœur du sujet, sont les premiers satisfaits de constater que la relation à la citoyenneté évolue, les « règles n'ont pas vocation à être uniquement édictées par les adultes, les jeunes peuvent aussi avoir leur mot à dire et prendre des initiatives .» 

 

Afin d'accompagner ce projet, l’équipe municipale de Cascais ainsi que sept professeurs ont participé à une formation élargie visant à leur enseigner les techniques de la citoyenneté participative et de l’inversement des rôles.

Une démarche ambitieuse pour l'un des professeurs qui considère que « les jeunes, même à cet âge, sont capables de faire beaucoup plus que nous le pensons souvent», ajoutant que « ce processus a été un véritable  parcours d’humilité pour nous et d’épanouissement pour eux.».

Civica mise sur le partage du savoir-faire européen

C'est à la mairie d'Aulnay-sous-Bois que l'association Civica a eu le plaisir de recevoir, le 20 septembre 2016, une importante délégation portugaise emmenée par Carlos Silva e Sousa, maire de la ville d'Albufeira, située dans la région de l'Algarve, réputée pour son pouvoir d'attraction touristique et économique.

 

L'occasion pour les participants issus de territoires dynamiques de confronter leurs missions locales et leurs pratiques respectives en France ainsi qu'au Portugal. Cette rencontre, axée sur le partage du savoir-faire européen, a permis aux élus d'échanger sur les problématiques liées à la participation citoyenne, l'éducation ou encore le développement de la participation en Europe.

 

Il est ressorti de ces échanges que si les actions visant à promouvoir la participation à l'échelle européenne étaient déjà nombreuses, à l'image des jumelages pour les enfants ou encore l'engagement des expatriés français ou portugais dans leur pays de résidence, cette dynamique devait être soutenue et amplifiée pour donner tout son sens à l'idée de citoyenneté européenne.

Les élus ont convenu de se revoir régulièrement pour faire avancer ce projet commun qui tend à resserrer les liens déjà très forts entre la France et le Portugal.

Civica se mobilise pour la semaine des droits de l'enfant

Membre Civica et conseillère municipale de La Verrière, Sandra de Pina a organisé une semaine Internationale des droits de l’enfant avec l’association qu’elle préside ‘Les enfants du Petits Pays’.

 

Du 14 au 20 novembre 2016, l'association a proposé de nombreux débats, des échanges et des films sur le thème de l’éducation. Le but était de sensibiliser les enfants et les familles sur la Convention des droits de l’enfant et les inégalités dans le monde. Les enfants ont pu s’exprimer et laisser libre cours à leur inspiration durant un atelier dessin. Parce qu'ils ne peuvent pas toujours mettre des mots sur ce qu'ils ressentent, le dessin est pour eux un excellent moyen d’expression. Ils expriment leurs droits fondamentaux de manière artistique et font parler leur créativité, leur talent, leur imagination. Derrière cette activité ludique et joyeuse se cache un objectif bien précis : apprendre à l’enfant à faire des choix, à se projeter dans l’avenir et à se faire une image de soi. Les repas proposés durant cette semaine ont permis de collecter des fonds qui seront utilisés par l’association qui soutient les projets éducatifs pour les enfants d'Afrique et du Cap Vert.

CONGRES CIVICA 2019 : 17 mars 

Coordonnées

Civica
103 rue de Grenelle

75007 Paris

 

Tél.:

01.70.91.73.54

Port.:

06.37.25.45.89 

E-mail :

contact.civica@gmail.com

contact@civica.fr