L'éducation par l'apprentissage

L'éducation civique par l'apprentissage avec les conseils municipaux des enfants et des jeunes.

 

Une leçon d'éducation civique par la découverte de la fonction. Une participation locale à la fonction d'élu offerte aux écoliers scolarisés, aux collégiens et lycéens, aux jeunes dirigeants associatifs...

 

Le public ciblé par les actions d'éducation par l'apprentissage sont : 

  • Les écoliers scolarisés,
  • Les collégiens et les lycéens,
  • Les jeunes membres d'associations,
  • La jeunesse en particulier,
  • Et le plus grand nombre de citoyens incluant les adultes et séniors.

 

La bande dessinée « Moi candidat » accompagne les jeunes élus.

Après une importante distribution auprès des Conseils Municipaux des Jeunes et des Enfants en fin d’année, la bande dessinée « Moi candidat » repars pour une nouvelle année riche et citoyenne.

 

La ville de la Queue-en-Brie a organisé son premier Conseil Municipal des Enfants (CME), le 14 février 2018, à la Mairie de La-Queue-en-brie. Monsieur Le Maire, Jean-Paul Faure-Soulet a animé ce conseil Municipal des Enfants comptant sur la présence des jeunes élus, d’élus de la ville, de Malika Ouazziz, Adjointe au Maire en charge de l’enfance, de Ana De Almeida, Adjointe au Maire de La Queue-en-Brie, Secrétaire de Civica et Déléguée Civica Val de Marne, de Séverine Botcoat chargée de projets dont le CME, de parents d’élèves et de Civica avec Marilyne Miranda, attachée de direction.

 

Durant ce Conseil, les jeunes élus ont pu lire, à tour de rôle, les notes explicatives des projets par thématiques. Un travail préparé en amont à l’aide de Monsieur le Maire et de Laurine Daougabel, Adjointe au Maire en charge du scolaire. 

L’occasion de bien définir l’importance de chaque projet et d’éclairer les jeunes élus en répondant à leurs questions. Suite au lecture et à travers les thématiques, les enfants ont voté pour les projets qu’ils souhaitaient menés.

 

Pour clôturer le Conseil, le Maire a annoncé la remise officielle de la bande dessinée « Moi Candidat » aux jeunes élus afin de les accompagner durant leur mandat. Marilyne Miranda accompagnée d’Ana de Almeida ont ainsi distribués les bandes dessinées. Les enfants se sont empressés d’ouvrir et de lire les premières pages avec le sourire aux lèvres. Ils démarrent ainsi leur mandat avec les outils nécessaires et un plan d’actions défini.

 

Les projets validés suite aux votes du Conseil Municipal des Enfants 
-          Thématique enfance/loisirs/culture : Shooting photos + exposition « La Queue-en-Brie autrement » et Embellir la ville avec de l’art « Yarn Bombing »
-          Thématique sport/alimentation/santé : Randonnée rollers/trottinettes et Organisation d’un petit déjeuner Caudacien + débat sur l’alimentation avec une diététicienne
-          Thématique cadre de vie/sécurité : Campagne de communication « Stop aux déchets » et Création d’un passage piéton 3D
-          Thématique solidarité/intergénération : collecte de jouets et organisation d’un thé dansant.

Des nouveaux jeunes élus en action pour la ville d’Andrésy

Le 21 décembre dernier a sonné la fin officielle de la première mandature du Conseil Municipal des Jeunes, promotion 2015-2017. Quinze nouveaux jeunes élus ont pris place au sein de cette seconde mandature.

 

C’est aux côtés des drapeaux français et européens, du buste de la Marianne et le portrait du Président de la République, que les jeunes élus ont pris place. Une cérémonie d’installation du nouveau Conseil Municipal des Jeunes se voulait officielle aux yeux du Maire Hugues Ribault « le Conseil Municipal des Jeunes doit devenir un véritable lieu d’apprentissage de l’engagement individuel et collectif, mais aussi de découverte de la démocratie. »

 

Jean-Pierre Dos Santos, Adjoint au Maire d’Andrésy, Trésorier de Civica et délégué Civica Yvelines, a poursuivi le discours du Maire « A travers la création du Conseil Municipal des Jeunes, l’objectif était, pour la ville et les jeunes élus, de défendre des projets et des idées, de représenter la jeunesse locale mais également, de s’impliquer dans la vie locale, tout en tenant compte les attentes collectives et municipales. » 

 

Lors de cet événement, le Maire et son adjoint au Maire ont remercié vivement les élus du premier mandat pour leur travail. « Ces deux années ont été formatrices pour les jeunes. Ils se sont rendus compte qu’avoir des idées, c’était bien, mais encore fallait il réussir à les mettre en œuvre » souligne Jean-Pierre Dos Santos. Une vidéo a été projetée reprenant les principaux projets mis en place par les jeunes du CMJ.

Défendre les projets représenter les camarades, agir pour la ville.. Le travail des nouveaux élus municipaux tournera ainsi autour de ces trois thématiques. 

Les jeunes élus de Chilly-Mazarin ont terminé l’année activement

Le Conseil Municipal des Enfants (CME) constitué de 33 jeunes élus issus des écoles élémentaires de la Ville, exercent à la citoyenneté et à la démocratie tout au long de leur mandat.

Pour clôturer l’année 2017, les jeunes élus du CME ont participé à une action solidaire. Monsieur Petit de la CLE  (Epicerie Social de Longjumeau) est venue présenter aux jeunes « La Banque alimentaire » et l’association « la CLE », créée à l'initiative de deux Municipalités (Chilly-Mazarin et Longjumeau) et avec le concours de plusieurs associations en mars 1998.


Sensibilisés et motivés, les enfants ont ensuite participés sur les deux supers marchés de Chilly-Mazarin le 24 novembre, de 17h00 à 18h30 à la collecte des denrées avec les bénévoles de la CLEF. Une action solidaire et citoyenne en faveur d’autrui. 

Les actions du CME se sont poursuivies avec l’organisation d’une soirée dansante pour les élèves de CM2 et de 6ème de la ville au profit du Téléthon. Avec 80 participants, cette belle fête a permit non seulement de rassembler mais aussi de poursuivre l’élan de solidarité.

 

En décembre, les jeunes élus ont distribués les colis offerts par la municipalité aux aînés à la résidence APAVIE, pour un moment d’échanges et de rencontres avec les résidents et les soignants. «Certains seniors, du fait de leurs âges ou maladies avancées, ne comprenaient pas forcement ce qui leur arrivait. Pourtant on notait dans leur regard  que ce moment d’attention, de  partage, d’écoute, était perçu comme un véritable moment de bonheur et de joie, aussi bien pour eux que pour les enfants», souligne Pedro Capitao, Conseiller Municipal de Chilly-Mazarin et Délégué Civica Essonne.

Civica, partenaire de la municipalité de Saint-Michel-sur-Orge allie éducation et street-art pour plus de citoyenneté

Les élus du Conseil Municipal des Enfants (CME) de Chilly-Mazarin, mandat 2016-2018, ont participé à un travail sur le devoir de mémoire.

 

Avec l’intervention de Monsieur Noguès, petit fils d’un ancien combattant, qui a présenté aux enfants et à plusieurs séniors du Conseil des Sages, un exposé sur le devoir de mémoire. 

 

 

Cette journée s’est poursuivi par des sorties comprenant le Mémorial de Caen, de la Batterie de Lognes, du Cimetière Américain et des plages du débarquement d’Omaha Beach. Encadré par Monsieur Coatannay, Conseiller Municipal délégué au Conseil Municipal des enfants.

 

Des membres de Civica ont également profité de la rentrée pour se rendre sur les sites et musées du débarquement et de la bataille de Normandie. Véritable musée à ciel ouvert, la destination "1944 D-Day Normandie Terre de Liberté" regroupe, sur l'ensemble des départements normands, les sites, musées et lieux de mémoire qui traitent du 6 juin 1944 et de l'offensive qui s'ensuivit. Une découverte pour certains ou redécouverte pour d’autres, concernant l'une des grandes batailles de la Seconde Guerre mondiale sur le théâtre militaire européen. Civica et ses membres s’imprègnent et agissent pour une multiplication d’actions sur le devoir de mémoire. 

Civica, partenaire de la municipalité de Saint-Michel-sur-Orge allie éducation et street-art pour plus de citoyenneté

La Maire de Saint-Michel-sur-Orge et Vice-présidente du Conseil départemental de l’Essonne, Sophie Rigault a proposé la réalisation d’une fresque citoyenne sur la façade d’une école primaire de la ville. Cette œuvre magistrale d’inspiration street-art intègre, dans sa conception, des croquis réalisés par les enfants sur le thème de la citoyenneté et du partage.

 

C’est avec l’aide de l’adjointe au Maire en charge du scolaire et de la petite enfance, Sandrine LADEGAILLERIE, du Conseil Municipal, de l’équipe éducative du groupe scolaire Lamartine et du concours financier de l’association Civica, présidée par Paulo Marques que cette action a vu le jour.

Un projet innovant, artistique et éducatif soutenu par Civica qui souhaite plus de participation citoyenne des administrés et des enfants et d’éducation à la citoyenneté à l’école.  De par cette mise en exergue des principes et des valeurs de la République par la pratique, les enfants ont pu partager, participer et créer, une expérience unique dont ils se souviendront. Cette action a solliciter l’implication de tous, de la municipalité, au corps éducatif, aux parents des élèves jusqu’aux enfants, offrant ainsi l’occasion de se rencontrer et d’échanger entre citoyens.

L’école Lamartine a pris des couleurs avec la création de cette fresque collective réalisée à quatre mains par deux artistes de renommée internationale : 
Hopare et Caroline Karénine. Hopare, de son vrai nom Alexandre Monteiro est une figure montante du street-art. Artiste à plein temps, il peint des murs à Paris, Montréal, Hong-Kong, Lisbonne ou Casablanca. Caroline Karénine plonge très tôt dans l’univers du tatouage, depuis son arrivée à Paris son style ne cesse de s’affirmer.

 

L’un des points importants est notamment la participation des enfants, l’équipe éducative leur a demander de représenter la citoyenneté et le partage par le dessin. Une démarche positive qui a suscitée le volontarisme et enthousiasme chez les élèves.

 

L’inauguration de cette fresque s’est déroulée le vendredi 29 septembre à 16H30 avec la présence du Consul Général Adjoint du Portugal à Paris, Mr João de Melo Alvim, la Coordinatrice de l’enseignement portugais, Mme Adelaide Cristóvão et des membres de Civica. La presse était également présente afin de relayé cette information d’éducation citoyenne.

 

Lunette nomades, une autre vision de la citoyenneté

Pour son premier projet, le Conseil Municipal des Enfants de Chilly-Mazarin souhaitait mettre l'accent sur la solidarité et la citoyenneté. C'est tout naturellement que le sjeunes ont eu l'idée brillante de lancer l'opération "Lunettes nomades", en partenariat avec l’Aéroport de Paris (ADP), Aviation Sans Frontières (ASF) et Opticien Sans Frontières, visant à récolter les vieilles lunettes à l'aide de petites urnes, afin de pouvoir les offrir à des habitants de Madagascar qui n'auraient pas forcément les moyesn d'en acheter.

 

Pedro Capitao, membre de Civica et Conseiller Municipal à Chilly-Mazarin soutient cette action solidaire qui sensibilise les jeunes et leur permet un projet utile. 

 

Grâce aux urnes de collecte réparties dans tous les équipements publics de Chilly- Mazarin, ainsi qu’aux opticiens de la ville qui se sont fortement mobilisés, près de 15 800 paires ont été récoltées.  Le 31 mai 2017, les enfants du CME ont participé à la cérémonie de clôture de l’opération « Lunettes Nomades » à la Maison de l’Environnement et du Développement Durable de l’aéroport Paris-Orly.

 

Sur l’ensemble des villes participantes environs 20000 paires ont été récoltés. La ville de Chilly Mazarin a donc largement contribué à cette action grâce à l’énergie des enfants, de la population et des agents de la ville ainsi que M. Coatannay (Conseiller Municipal délégué au Conseil Municipal des Enfants).

Un projet d'environnement pour sensibiliser l'enfant 

Membre de Civica et conseiller municipal à Tremblay-en-France, Lino Ferreira vient de lancer un projet sur trois ans dans le cadre du protocole de coopération entre la ville de Tremblay et la ville de Fatao au Mali. 

 

L’objectif est de sensibiliser les enfants sur les vertus de l’arbre à singe « le Baobab », ainsi que sur la nécessité de reboiser pour protéger notre l’environnement. Un projet permettant de placer l’enfant au centre d’une problématique concrète afin de le responsabiliser, lui donner la parole et le sensibiliser en tant que citoyen. Parmi les droits de l’enfant, ce projet valorise ici le droit d’expression et d’éducation à l’environnement. Avec le concours de l’association INECOBA, la ville de Tremblay financera une campagne de sensibilisation destinée aux écoles de Fatao au Mali avec la fourniture de cinquante sacoches pédagogiques et la mise en place d’une formation en direction des enseignants maliens. La campagne de sensibilisation est prévue pour environ un millier d’écoliers au Mali et à Tremblay-en-France.

 

Le conseil municipal des jeunes à Andrésy

Quand les collégiens s’engagent !

Comme disait Tocqueville : « dans les démocraties chaque génération est un peuple nouveau ». C’est dans cet esprit qu’est né le conseil municipal des jeunes (CMJ). Quinze jeunes Andrésiens vont pouvoir expérimenter cet apprentissage de la démocratie, en devenant acteur de la vie communale.

L’objectif affirmé par le conseil municipal, et notamment par la voix du maire adjoint à la vie associative et au devoir de mémoire : Jean-Pierre Dos Santos, est de leur permettre de défendre des projets, représenter leurs camarades et agir pour la ville.
Les jeunes conseillers vont pouvoir donner leur avis sur des sujets concernant directement la jeunesse (service jeunesse, sports, culture environnement). Ils vont participer à la réalisation d’évènements pour les Jeunes avec Andrésy Jeunesse : concerts, soirées, etc.
En partenariat avec le collège Saint-Exupéry, les collégiens, vont pouvoir découvrir le fonctionnement de nos institutions françaises. Notamment, par la découverte de la mairie d’Andrésy, mais aussi, par une visite de l’Assemblée Nationale et du parlement Européen.

Le Parlement des enfants de Dammarie-lès-Lys

Le Parlement des Enfants est une action pédagogique qui permet de donner aux élèves des écoles primaires une expérience concrète des pratiques démocratiques. Inspiré de la prestigieuse opération nationale d’éducation civique, « le Parlement des Enfants de Dammarie-lès-Lys » a été mis en place en 2003, à l’initiative du Député-Maire Jean-Claude Mignon.

 

Cette action municipale, organisée en partenariat avec l’Education nationale, vise à développer chez les enfants le sens d’une citoyenneté active et responsable. Elle consiste à donner la possibilité à toutes les classes de CM2 de la ville (soit environ 12 classes, 300 élèves) de soumettre des propositions de loi sur un thème donné et différent chaque année. Le déroulement de cette action est échelonné sur toute l’année scolaire. Pour aider les élèves dans cet exercice de réflexion, d’expression et de rédaction, les enfants effectuent des visites de sites et participent à des ateliers animés par des experts concernés par le thème convenu d’un commun accord entre la Municipalité, l’Inspection départementale de l’Education nationale et les enseignants. Il y a autant de propositions de loi rédigées que de classes participantes. Seules deux lois finalistes sont retenues à mi parcours par un jury ad hoc. Les textes de loi finalistes sont ensuite renvoyés dans les classes pour y être discutés « en commission ». La prévention routière à l’ordre du jour de séance plénière Cette année les élèves ont planché sur le thème de la prévention routière. Les deux projets de loi présentés sont les suivants : l’école René Coty a proposé une formation à la sécurité routière dès le plus jeune âge tout au long de l’année scolaire et l’école Paul Doumer a exprimé l’idée d’une formation continue après l’obtention du permis de conduire. La proposition de l’école P. Doumer sur la formation continue a été retenue.

(Service communication de Dammarie-lès-Lys)

Sensibilisation des jeunes avec les commémorations

Ana de Almeida, membre et secrétaire de Civica, élue à la Queue en Brie dans le Val-de-Marne se mobilise, avec le soutien de la municipalité et à l'initiative de Mme Laurine Daougabel, élue en charge de la Vie scolaire, pour que les jeunes soient présents aux cérémonies en mémoire des disparus au combat afin qu’ils ne soient pas oubliés.

 

Tout est mis en oeuvre par l'ensemble des acteurs de cette municipalité pour donner envie aux jeunes de s'impliquer. Qu'il s'agisse des membres du Conseil municipal des enfants, des élèves de l’enseignement primaire ainsi que des élèves de l’enseignement secondaire, tous ont un rôle à jouer dans le déroulement de la cérémonie.

 

La cérémonie solennelle débute par une marche silencieuse jusqu’au monument aux morts, porte-drapeaux en tête suivi du Conseil municipal des enfants. La montée des couleurs est assurée à tour de rôle par les membres du Conseil municipal des enfants. Les jeunes participants sont très attentifs aux différentes interventions et notamment à l'écoute du maire qui leur rappelle l'importance du devoir de mémoire à l’égard des disparus.

 

Ces cérémonies permettent de rappeler, aux jeunes générations et aux futures, l’importance du devoir de mémoire afin que « nos Morts », qui ont défendu au péril de leur vie les valeurs qui font notre grande Nation d’aujourd’hui et de demain, ne soient pas qu’une simple page d’un livre. 

Découvrez le Civica Magazine n°18

Coordonnées

Civica
103 rue de Grenelle

75007 Paris

 

Tél.:

01.70.91.73.54

Port.:

06.37.25.45.89 

E-mail :

contact.civica@gmail.com

contact@civica.fr